Eric Cassen - Parrain du festival

Hautbois

Éric Cassen commence l’étude du hautbois à l’âge de 15 ans. Il travaille avec Jacky Morel et poursuit ses études avec Michel Benet et Yves Poucel. Il se perfectionne au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris auprès de Pierre Pierlot, Maurice Bourgue, David Walter et obtient deux Premiers Prix de hautbois et de musique de chambre. Admis en cycle de perfectionnement de musique de chambre au CNSMP, il obtient un Premier Prix, premier nommé à l’unanimité au Rotterdams Conservatoruim dans la classe de Emanuel Abbühl, disciple de Heinz Holliger.

Lauréat de la Fondation Menuhin, Prix Marie-Blanche de Polignac, il remporte en formation sonate le Premier Prix du Concours International Henri-Sauguet. Membre fondateur du Quintette à vent Claude Debussy, il est lauréat avec cet ensemble des Concours Internationaux de Martigny, San Sebastián, Tokyo avant de remporter le prestigieux Concours International de l’ARD de Münich.

Hautbois solo de l’ Orquesta Sinfonica de Euskadi, du Philharmonische Werkstatt Schweiz, il est nommé par Alain Lombard Premier Hautbois Solo de l’Orchestre National Bordeaux Aquitaine. 

Il joue en soliste avec l’Orchestre Philarmonique de Radio France, l’Orchestre de Chambre Jean-François Paillard, l’OCNA, l’Orchestre National de Chambre de Toulouse, la Camerata Lysy Gstaad et l’ONBA les concertos de Bach, Haendel, Marcello, Martinu, Mozart, Stamitz, Strauss, Telemann, Vivaldi, Vaughan Williams … 

Après avoir joué pendant dix ans avec le Quintette à vent Claude Debussy en Europe et au Japon, il fonde en 2002 le Trio d ‘anches Albert Roussel au sein de l’ ONBA. Cet ensemble (hautbois, clarinette et basson) fait partie des Formations Solistes de l’Orchestre. Selon les répertoires, il est à géométrie variable, s’ouvrant au Quintette avec harpe ou piano.

L’intérêt d’ Eric Cassen pour la musique contemporaine l’amène à travailler avec Henri Dutilleux, György Kurtag, Philippe Hurel, Eric Tanguy, Etienne Rolin, François Rossé, et au sein de l’ Ensemble Court–Circuit. De ces trois derniers compositeurs, il crée les œuvres dont il est dédicataire : ‘’ Vies – multiformes ‘’, ‘’ Time of travel’’ ,’’ Shamgh’ ‘’.

Au disque, il a participé à l’intégrale de la ‘’Musique pour les Feux d’ Artifice Royaux’’ de G.F Haendel chez RCA , un récital Henri Sauguet chez Sonpact ( 10 de Répertoire ), et enregistré les Quintettes de György Ligeti chez Harmonia Mundi , considéré par la critique comme ‘’ essentiel ‘’et sélectionné dans la discothèque idéale de l’ œuvre de ce compositeur.

Passionné par la pédagogie et par la transmission, diplômé du Certificat d’Aptitude de professeur de hautbois, il est formateur des Bois à l’Orchestre Poitou Charentes, en collaboration avec Charles Frey et le Trio à Cordes de Paris. Professeur à l’Académie Internationale de Belgique, il enseigne la musique de chambre au Pôle d’ Enseignement Supérieur de Musique et de Danse de Bordeaux-Aquitaine.

Chambriste émérite, il se produit dans différents festivals en France et à l’étranger : Salle Gaveau, Auditorium du Louvre, Musée d’Orsay, Bibliothèque Nationale, Auditorium de l’ Opéra Bastille , Teatro Victoria Eugenia, Herkulesaal, Nippon Seinenkan Hall, Festivals des Arcs, Côme, Darmstadt, Flâneries Musicales de Reims, Radio-France –Montpellier, Sheffield, Festival Szymanowski …

Cedric Allard

Violon

Né en Belgique, Cedric Allard commence sa formation de violon à l’âge de 6 ans chez Wim Meuris & Veerle Van Gorp, fondateurs de l’école Suzuki « Kortjakje» en Flandres (BE). Une dizaine d’années plus tard, à l’âge de 16 ans, il rentre au Conservatoire Royal de Bruxelles (BE) dans la classe de Yuzuko Horigome, où il obtient son diplôme de Master en Art ainsi que son diplôme d’agrégation pour enseigner le violon en 2013. Entre 2013 et 2015, pour compléter son parcours et se spécialiser en tant que violoniste professionnel, il suit des cours de violon chez Boris Belkin, au sein du Conservatoire de Maastricht. Cedric a monté sa propre école de musique selon la méthode Suzuki en 2017 : Twinkle Ecole de Musique Suzuki Bordeaux.

Claire Sciacco

Violon

C’est dans le Var, à Sainte-Maxime que Claire débute le violon à l’âge de 5 ans. Elle poursuit son cursus dans la classe de Pierre Bensaïd au CRR de Nice dont elle sort diplômée en 2007. Après un perfectionnement au CRR de Boulogne-Billancourt dans la classe d’Agnès Reverdy, elle obtient son Diplôme d’Etat en 2013 au PESM de Dijon. Ayant soif de découverte, parallèlement à l’enseignement et à sa pratique de l’orchestre, elle s’initie au jazz au CRR d’Aubervilliers pendant deux ans, ainsi qu’à l’alto, et fera un an de tournée dans un groupe de chanson française en 2014. En 2016, elle souhaite se perfectionner davantage et intègre le PESMD-Bordeaux dans la classe de Matthieu Arama. Elle sort diplômée du PESMD-Bordeaux en 2018. Depuis 2017, Claire est intervenante régulière sur le projet DEMOS à Bordeaux.

Aldebaran Garrido

Alto

Né à Caracas (Venezuela), il commence ses études de musique à l’âge de 5 ans au coeur de Montalban-Caracas. Il fait son premier concert sous la direction de Susan Siman. Plus tard, il intègre l’Orchestre de Jeunes de Caracas où il fût dirigé par des chefs comme Gustavo Dudamel, Ruben Cova, Ulises Ascanio. Il poursuit sont parcours musical dans la classe d’alto d’Adriana Virgüez au sein de l’école de musique Mozarteum-Caracas. À partir de l’année 2011 il continue sa formation en tant qu’altiste dans les CRR de Nantes et Angers, élève de Jean Coupé et François Hetsch. Il intègre alors la première Académie Orchestrale avec l’ONPL (Orchestre National des Pays de la Loire) sous la direction de Pascal Rophé. En 2014, il rejoint le projet pilote du Sistema Vénézuélien en France, qui est organisé par l’association El Sistema- France. Il y participe en tant que professeur d’alto et assistant de direction. En 2015, il est accepté dans le Pôle d’enseignement Supérieur de Bordeaux dans la classe de Tasso Adamopoulos et Nicolas Mouret où il obtient sa licence en alto. Depuis 2018, il est étudiant dans la classe de Barbara Buntrock à Düsseldorf en Master d’orchestre avec l’Orchesterzentrum à Dortmund. Il est académiste au sein de l’Orchestre Symphonique de Wuppertal dirigé par Julia Jones lors de la saison 2019/2020. A l’hiver 2019, il a également participé à l’Académie du Mahler Chamber Orchestra sous la direction de Pekka Kuusisto.

Pierre Lehmann

Sculpteur

De formation Charpentier-Menuisier depuis 2003, le travail du bois m’a amené à découvrir la sculpture en autodidacte. A travers diverses commandes et créations j’ai tout d’abord exploré un univers mythologique et figuratif à travers lequel j’ai appris les bases et les connaissances de mon métier de sculpteur. J’ai longtemps travaillé à mi-temps charpentier puis l’autre partie du temps j’exerçais ma passion, mon essence: sculpteur. J’ai découvert les arbres et la pierre, j’ai appris à dialoguer avec la matière en la respectant et en l’apprivoisant patiemment car je travaille dans la lenteur, dans la masse, en taille directe. Je privilégie souvent l’outillage manuel, plus propice à ma création, moins rapide et bruyant que les machines électriques. Depuis 2013, j’ai choisit d’installer mon atelier dans le Lot. Immergé en pleine Nature avec juste un petit toit transparent au dessus de ma tête, je sculpte avec le vent et la pluie, dans le chaud et le froid. Dans les éléments de notre planète, je puise mon inspiration artistique. Progressivement dans ce cadre naturel proche de la Terre, mon travail de sculpteur a changé, il s’est imprégné d’elle, dilué en elle jusqu’à s’y fondre.

Jonas Battello

Accordéon

C’est à l’âge de 7 ans que Jonas BATTELLO débute l’accordéon. Il étudie pendant 12 ans cet instrument avec Bruno Teruel au Conservatoire Départemental de Bourgoin-Jallieu (38) où il découvre les capacités de l’accordéon “classique” à travers son répertoire : les transcriptions, arrangements ou compositions réalisées pour ce dernier. Aujourd’hui, à l’âge de 22 ans, il est titulaire du Diplôme d’État, après avoir fini sa licence au Pôle d’Enseignement Supérieur de Bordeaux, cursus qu’il a suivi pendant 3 années avec Bruno Maurice, figure amblématique de l’accordéon. C’est durant cette dernière année de licence qu’il a été admis au Conservatoire National Supérieur de Musique à Paris en interprétation. Malgré son jeune âge, il a eu l’occasion de consolider son expérience en enregistrant des pièces contemporaines comme “1789” de Patrick Busseuil, et d’aborder la scène seul ou en musique de chambre avec un large répertoire. Il a également reçu le second prix au concours régional de Bordeaux en 2019. Il a aussi eu l’occasion de jouer avec orchestre par exemple dans le projet “Around Herbie Hancock” en étant accordéon solo (en collaboration avec les classes de Jazz et de musique classique du conservatoire de Bourgoin-Jallieu et du conservatoire de Villeurbanne et Lyon.)

Gabriel Bille

Violoncelle

Originaire de Libourne où il débute l’apprentissage

du violoncelle dans la classe de François Bex, Gabriel poursuit ses études au Conservatoire de Bordeaux dans la classe d’Etienne Péclard (Prix de violoncelle, formation musicale et analyse), à l’Université Bordeaux III Michel de Montaigne (Licence de musicologie) et au Pôle d’Enseignement Supérieur de Bordeaux Aquitaine, dans les classes de Laurence Lacombe et Benjamin Carat. Il y est récompensé par l’obtention du Diplôme d’État de professeur de violoncelle en 2014 et du Diplôme National Supérieur de Professionnalisation du Musicien en 2015.

Clara Duflo

Danse

Clara commence la danse classique à l’âge de 3 ans dans sa petite école de campagne, puis poursuit quelques années plus tard au conservatoire d’Agen.
Elle découvre en même temps le jazz puis le hip hop par l’intermédiaire de stages. Elle comprend très vite que sa passion pour la danse se diversifie.

Elle décide de se professionnaliser après son bac, et intègre la formation professionnelle ADAGE en 2015 à Bordeaux. Elle obtient par la suite  plusieurs projets dans la région en passant du Ballet de l’Opéra de Bordeaux, au chorégraphe Sohrâb Chitan ou encore Anthony Egea.

Aujourd’hui Clara est une danseuse hybride qui s’amuse à surprendre en mélangeant les styles et crée ainsi sa force.

Kévin Morens

Piano

Kévin Morens est un pianiste français diplômé de la Faculté de musique de l’Université de Montréal. Après l’obtention de son Diplôme d’Etudes Musicales à l’unanimité au Conservatoire de Rennes dans la classe d’Agnes Postec, il se perfectionne au Conservatoire de St Maur des Fossés dans la classe de Fernando Rossano. Au cours de ses années d’études au Canada, il fait la rencontre du pianiste Paul Stewart qui deviendra son professeur et lui fera découvrir le répertoire du compositeur russe Nikolaï Medtner.Tout au long de son parcours, Kévin a bénéficié des masterclass données par des musiciens tels que Bertrand Chamayou, Roy Howat, Marie-Josèphe Jude, François-Frédéric Guy…

Passionné d’accompagnement, Kévin a collaboré avec divers ensembles instrumentaux et vocaux en France et au Canada (Rosza Center de Calgary, Maison Symphonique de Montréal).
Musicien éclectique et favorisant la rencontre des différentes formes d’arts, il participe à plusieurs
festivals en France et à l’étranger (Festival Interceltique de Lorient, Festival BD de Montréal, Pasinger fabrik de Münich).
En 2017, il forme le Trio Érable aux côtés de Claire Sciacco au violon et Gabriel Bille au violoncelle. Ensemble, ils participent aux masterclass de Jean-Marc Phillips-Varjabédian, violoniste du Trio Wanderer.

Kévin fait partie du collectif Les Pianomages aux côtés de deux autres pianistes bordelais. Lancé au printemps 2020, ce projet permet le déplacement de leur propre piano de concert afin d’aller à la rencontre d’un nouveau public.”

Frédéric Renoux

Piano

Suivant ses parents expatriés au gré de leurs mutations, Frédéric Renoux débute le piano en Turquie à l’âge de 6 ans, oscillant entre cours particuliers et établissements notoires à l’étranger, le plus souvent auprès de professeurs issus de l’École soviétique : Gulnara Azizova à l’Université de Bilkent (Turquie), Nino Barkalaya du Conservatoire Tchaïkovsky de Moscou (Russie), Angela Hadishian au CNSM de Beyrouth (Liban)… A 13 ans, il joue son premier concerto avec l’Orchestre National Symphonique du Liban. De retour en France, il reçoit l’enseignement de Brigitte Engerer et Elena Varvarova, avant d’intégrer la classe de France Clidat à l’ENM de Paris Alfred Cortot. Puis, après dix ans de pratique intensive exclusivement dédiée au piano classique, Frédéric diversifie son univers musical et se produit dans des groupes de rock, blues, funk, country, ou encore de métal et de jazz. En 2016, Frédéric est reçu au PESMD de Bordeaux-Aquitaine dans la classe de Hervé N’Kaoua en piano et les classes d’Éric Cassen et Aurélienne Brauner en musique de chambre. Il suit de nombreuses masterclasses, notamment avec Marie-Josèphe Jude, Vanessa Wagner, Aquiles Delle Vigne, Alexander Paley, Jean-François Heisser ou encore Geoffroy Couteau. Présent au Festival du Cap- Ferret depuis trois saisons consécutives, il se spécialise dans l’étude de compositeurs méconnus d’Europe de l’Est.

Georges Casteig

Composition

Né en 1966, Georges Casteig est pianiste de jazz de formation. Il s’initie à la composition musicale classique à Bordeaux avec Doru Dogaru (Violon solo de l’Orchestre National Bordeaux Aquitaine). Il complète sa formation au sein de l’école de composition musicale Polyphonies sous la direction du compositeur Jean-Luc Kuczynski (Harmonie, Contrepoint, Composition, Orchestration). Au contact de ce pédagogue d’exception il décide de se consacrer pleinement à la composition. Sa musique se distingue par son indépendance et sa liberté esthétique. Il trouve dans cette liberté créatrice le moyen ultime de réalisation et d’expression de soi.

Eïleen

Chant/ Violoncelle

Eïleen chante des chansons qui lui coulent par les doigts près de son jardin vitré. Son violoncelle en bandoulière vient corroborer ses ridules et vous emporte quelque part entre les rivières et les collines rousses. Les textes elle les écrit comme les notes, dans un carnet artisanal. Elle écrit pour que ça ne fasse pas mal. Viens par là, que je te montre mes nouveaux trésors, vous interpelle-t-elle doucement. Il y a là une bague et une chemise, des vagues et des balises, des coquelicots nus dans un verre de chagrin, un sentiment perdu qui berce le matin et le charme sans nom du chemin qui s’ignore. On dit parfois qu’Eïleen chante les chansons de Flore.

Sohrâb Chitan

Danse

En 2012, Sohrâb Chitan crée la compagnie. En 2013, il débute la création de sa chorégraphie, VOYAGES I II III, qu’il crée au Centre National de la Danse (CND, Pantin) et montre en 2015 et 2016 au Casino Barrière, au Festival Cadences, au Liburnia et au théâtre de Ménilmontant à Paris.

 

En janvier 2017, il débute la création de Dhikr, en coproduction avec l’IDDAC et la ville de Bordeaux, et soutenu par l’aide à la diffusion de l’OARA. Il bénéficie d’une résidence avec le chorégraphe Yuval Pick à Rilleux-la- Pape, grâce au soutien du CDCN d’Artigues. Dhikr a été diffusé au Parnasse à Mimizan, au Festival Cadences, au théâtre d’Ambarès, au Glob Théâtre à Bordeaux, à l’auditorium François Mitterrand à Bergerac et au Casino Barrière à Bordeaux.

En 2017, la compagnie crée également Faune, spectacle chorégraphié et mis en scène par Benjamin Pech, danseur étoile de l’Opéra national de Paris. Commandé à l’occasion d’Agora, biennale d’architecture et de design, Faune a été montré à l’Institut culturel Bernard Magrez, au CAPC-Musée d’art contemporain à Bordeaux et au festival Confluent d’Arts au château La Rivière.

En 2018, la compagnie s’associe avec l’Orchestre Symphonique de Gironde pour la création en février 2019 de La Jeune Fille et La Mort, ballet sur La Valse Triste et Pelléas et Mélisande de Jean Sibelius.
Depuis 2016, la Cie Sohrâb Chitan est en résidence au centre d’animation Bastide Benauge à Bordeaux.

Le siège social de la compagnie Sohrâb Chitan est basé à Bordeaux.

France-Anne Thoor

Guitare

France-Anne THOOR, originaire de Dax, commence à suivre des cours de guitare à l’âge de 7 ans avec Patrick BOURNET, professeur à l’École Nationale de Musique des Landes. Après des études secondaires et une année de licence en lettres modernes, elle décide de se consacrer exclusivement à sa formation musicale.
Élève du Conservatoire de Bayonne dans la classe de Francis GOUDARD, elle se voit décerner en 2009 le prix « Daniel DECHICO » et une médaille d’or en guitare classique. Admise la même année au Conservatoire de Bordeaux, elle a également été élève d’Olivier CHASSAIN. Elle se produit au sein de nombreuses formations parmi lesquelles le trio EDEN avec Nicolas MILLER et Marie COLLET (violon-alto-guitare), FLYin’TRIO avec les guitaristes Yoann PENCHAUD et Ludovic GUICHARD, le duo Zephir avec Cedric ALLARD ainsi qu’avec le trio La Strada lors de croisières à bord de l’Amadolce. En 2017, lors de sa prestation au concours international ARPOADOR, elle fait la rencontre de Tania CHAGNOT et décide de se perfectionner auprès d’elle en vue de futures compétitions internationales.
Elle réussit en 2019 le concours PEA (Professeur d’Enseignement Artistique) et enseigne actuellement dans les écoles de musique de Blanquefort et de Martignas sur-Jalle.

Carlos Ordóñez De Arce

Saxophone

Natural de Leganés (Madrid, 1996). Il commence ses études musicales sous la direction de son père, Juan Carlos Ordóñez Rodriguez, et du maître Ángel Luis de la Rosa, avec lequel il termine son diplôme professionnel de saxophone au Conservatoire professionnel de musique Amaniel, Il a obtenu la meilleure note d’inscription et le prix d’honneur. Il a terminé ses études supérieures de
musique sous la tutelle de Marie-Bernadette Charrier et Hilomi Sakaguchi (PESDM de Bordeaux
Aquitaine) se spécialisant dans la musique contemporaine et la musique de chambre.
Il a reçu de nombreuses masterclass d’interprètes internationaux de renom et de maîtres comme Eric Cassen, Alain Meunier, Lars Mlekusch, Arno Bornkamp et Jean-Marie Londeix, entre autres.
Il a été récompensé plus de dix fois lors de concours nationaux et internationaux, dont celui qui, à ce jour, a été la plus importante reconnaissance de sa carrière musicale : le Premier Prix de la “V International Saxophone Competition Jean-Marie Londeix”tenu à Bangkok (Thaïlande) en
juillet 2017, étant le plus jeune lauréat de l’histoire de l’un des concours de saxophone les plus reconnus au niveau international. Il est membre d’Akashi duo et de Thesis Quartet et, en tant qu’interprète, Carlos a donné des concerts et des récitals en Espagne, en France, en Allemagne, au Mexique, au Brésil, au Maroc et en Thaïlande, et a participé en tant que soliste avec différents groupes dont : Bandes municipales de Getafe, San Lorenzo del Escorial (Madrid), Esquivias (Toledo), Meaño et Santiago de Compostela (Galice), Orchestre symphonique du conservatoire professionnel de musique Amaniel, “Orchestre d ́harmonie du Crr de Bordeaux”, Orchestre du concours “Classic Winds” de Hambourg, “Ensemble de saxophones Bordeaux Nouvelle Aquitaine” et “Thailand Philharmonic Orchestra”.
Il a participé à de nombreux festivals de saxophone et de musique contemporaine tels que le “2ème Festival international de saxophone” à Puebla (Mexique), ‘Ensems” (Espagne), ‘‘‘World Saxophone Congress” à Zagreb (Croatie), Enserra à Belo Horizonte ( Brésil ) et le “Clari-Sax Yucatan” étant invité comme concertiste, professeur invité et président du jury du “concours Pan-

American de saxophone Selmer Paris 2019″ à Merida (Mexique) Il a également enseigné dans plusieurs stage de perfectionnement en interprétation, notamment à la faculté de musique de Mexico D.F, “Clari-Sax Yucatan” à Merida (Mexique), “Encontro Galego do Saxofon” à Santaigo de Compostela, au Conservatoire Professionnel de Musique “Amaniel” à

Madrid et le stage réalisé avec Thesis Quartet à Valga (Pontevedra, Espagne).
Carlos Ordóñez est artiste Selmer Paris et D Addario Woodwinds.